EPABR - injections de toxine botulique

Qu’est-ce que la Toxine botulinique ?

La toxine botulinique est une toxine secrétée par une bactérie, le Clostridium Botulinum. Isolée en 1944, elle a été utilisée initialement en ophtalmologie.

Depuis 1989 elle a été utilisée aux USA et en Europe dans le traitement du pied équin dans le cadre d’une paralysie cérébrale. Injectée à dose adaptée dans un muscle, elle provoque le relâchement progressif de celui-ci pendant une durée transitoire (plusieurs mois en général). C’est cette propriété de relaxation musculaire qui est utilisée en thérapeutique dans des indications variées, comme les contractures musculaires d’origine neurologique (spasticité).

La toxine botulinique - comment agit-elle ?

La toxine botulinique agit localement au niveau de la jonction du nerf avec le muscle. Elle bloque la transmission d’une substance, appelée médiateur (Acétylcholine), du nerf au muscle de façon réversible. De ce fait, elle entraîne une diminution transitoire du tonus musculaire, avec l’objectif d’affaiblir des muscles trop toniques (trop actifs).

Déroulé de la prise en charge

Toute injection de toxine botulique fait l’objet d’une consultation médicale préalable où est expliqué l’intérêt de ce traitement.
Une consultation infirmière est proposée aux parents et à l’enfant lors de laquelle tous les gestes sont expliqués à l’aide de supports adaptés. Cette consultation est fortement recommandée lors d’une première injection.
L’injection est effectuée avec une prise en charge de la douleur (préméditation, inhalation de protoxyde d’azote (MEOPA).
Le post-toxine fait ensuite l’objet d’un suivi particulier à l’aide d’un carnet de suivi.

Médecins ou référents de la prise en charge

Médecin en médecine physique et de réadaptation : Dr François HUEL